"Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. Par lui, tout s'est fait, et rien de ce qui s'est fait ne s'est fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes" Prologue de l'Evangile de Saint Jean
   

Dossiers
La Parole
Christ est Vivant !


Recherche




Donner, recevoir
Témoignages, Réactions, Articles ...

Tous les billets

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ] SuivantFin

Nouveau Site Internet - par SGA

Le nouveau site Internet de Saint Germain l'Auxerrois est disponible sous :  http://www.paroisses-chatenay.fr/stgermain
Merci de mettre à jour vos favoris de navigateurs Internet.

Publié le 13/04/2017 @ 14:48  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

500 ans de la Réforme - par SGA

Il y a 500 ans commençait la Réforme du XVIe siècle. La paroisse luthérienne Saint-Pierre de martinLuther.jpgChâtenay-Malabry/Plessis-Robinson organise une série de conférences sur la vie de Martin Luther, conférences ouvertes à tous.

Les conférences auront lieu à l’église évangélique luthérienne Saint-Pierre (9 rue Jules Barbier à Châtenay-Malabry) le 2e dimanche des mois de mars, avril, mai et juin, à 14h par le Pasteur Frédéric BOHY, ancien président de l’Église évangélique luthérienne, Synode de France, germanophone et anglophone, résident en Alsace. Il présentera plus de 300 images lors des quatre conférences.

____________________________________________________________________



Publié le 24/02/2017 @ 22:17  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

CCFD Terre-solidaire – Carême 2017 - par SGA

Depuis 55 ans, à l’appel des évêques de France, les membres du Comité Catholique contre la faim et pour le Couverture-Careme-2017.jpgdéveloppement se tiennent à l’écoute des cris et des espoirs des oubliés du monde, au loin ou proches.

Cette année, la démarche de Carême nous incite à nous laisser toucher par les cris du monde et les transformer en espérance partagée.

Laissons résonner en nous la clameur de la terre, le cri des hommes, la violence et les efforts de paix, ici et là-bas, chez nous et dans les villes du monde où des migrants sont contraints de fuir leur terre, à la recherche d’un lieu de paix.

Il s’agit de vivre une conversion du regard et de l’écoute et de renouveler notre action politique (au sens premier du « politique ») : ce qui concerne « notre maison commune » et ce qui déploie notre « bien commun ».

Dans nos paroisses des propositions pour nous aider à cette conversion seront faites prochainement.

____________________________________________________________________



Publié le 24/02/2017 @ 21:57  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Orgues Vénitien et Brabançon - par SGA

 

orguesSaintGermainAuxerrois.jpg

Publié le 04/02/2017 @ 09:18  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

LE CENTRE DE PRÉPARATION AU MARIAGE (CPM) À CHÂTENAY-MALABRY - par SGA

Le CPM est l’un des deux volets de la préparation au mariage. C’est le volet collectif. Chaque session rassemble une petite dizaine de couples en préparation.
preparationMariage.jpgIl est commun aux trois paroisses de Châtenay.
Une session constitue, pour les couples, un véritable parcours de préparation réparti sur quatre soirées de 20h30 à 22h30 et un samedi de 15h à 23h. Ce parcours aide les fiancés à prendre conscience des quatre piliers du mariage catholique qui sont la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité.

Chaque soirée, ainsi que le samedi après-midi, est consacrée à un thème particulier. Elle est animée par un couple animateur et comporte des temps d’exposé, de partage en couple, de travail en petits groupes.

La convivialité n’est pas négligée : la session commence par un temps de rencontre pour faire connaissance autour d’un dessert et se termine par un diner convivial qui a toujours beaucoup de succès.

Le samedi soir les fiancés sont invités à participer à la messe de 18h30 après une visite commentée de l’église (son histoire et les différents lieux liturgiques : nef, ambon, autel, tabernacle), qui permet une courte catéchèse sur l’Eucharistie.

Le CPM est animé par :
- Valérie et Nicolas Quentin,
- Danièle et François Caucal,
- Caroline et Jean-Marie Parant.

Deux autres couples se préparent à cet accompagnement :
- Hélène et Lionel Endignoux,
- Chantal et Kodzo Honyiglo.



Qui sont les fiancés ?
Sur les années 2015, 2016 et 2017 :
61 couples ont suivi le CPM, répartis sur 8 sessions.
14 de Ste-Thérèse, 7 de Ste-Bathilde et 40 de St-Germain.
Leur âge : entre 22 et 51 ans. Les deux tiers ont entre 28 et 36 ans.
Vie commune :
o six couples ne vivent pas ensemble au moment de leur préparation au mariage,
o la majorité a entre 8 et 10 ans de vie commune,
o plusieurs couples ont un, deux ou trois enfants.
Religion :
o 11 participants sur 122 ne sont pas baptisés.
o parmi les baptisés, 2 sont protestants.
o 18 fiancés sont confirmés dans l’Église catholique.

Les thèmes abordés :
- La liberté de l’engagement ;
- L’altérité et la communication ;
- La résolution des conflits ;
- La fidélité et le pardon ;
- La sexualité ;
- Le projet de vie.

Ce que les fiancés attendent du CPM :
- Pouvoir réfléchir sur la vie de couple ;
- Partager avec d’autres couples ;
- Recevoir des conseils pour la vie de couple ;
- Se poser les bonnes questions.

Pourquoi veulent-ils se marier ?
- S’engager pour la vie l’un envers l’autre ;
- Officialiser leur union ;
- Créer une famille ;
- Franchir une nouvelle étape de leur vie commune.

Ce que les participants pensent du CPM à l’issue de la session (d’après les évaluations) :
- Ce qui est plébiscité :
 Les moments conviviaux (diner de fin de session)
 La lettre que s’écrivent les fiancés ;
 La deuxième soirée sur la communication ;
 Le dialogue en couple dans l’église (intimité)
- Ce qui est dérangeant : la réflexion sur la liberté de l’engagement avec le sketch joué par les animateurs
mettant en scène un mariage non libre ;
- Ce qui est questionnant : la soirée sur le pardon avec le témoignage d’un couple qui a su pardonner et reconstruire sa vie de famille ;
- Ce qui ouvre des horizons :
 La soirée sur la sexualité ;
 L’après-midi sur le projet de vie qui permet d’aborder des sujets multiples.

De manière générale, on peut dire que les fiancés viennent aux sessions avec réticence ou appréhension.
Ils en repartent avec un sentiment de « pas assez ». Ils apprécient en particulier d’avoir pu se poser des questions qui, disent-ils, sont essentielles et auxquelles, nulle part ailleurs que dans l’Eglise, on les invite à réfléchir.

____________________________________________________________________

Publié le 14/01/2017 @ 19:16  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Livre : « Du lutrin à l’autel, célébrer les merveilles de Dieu » - par SGA

La passion de la liturgie – Daniel TrépierlaPassionDeLaLiturgie.jpg

L’auteur profondément mélomane a, depuis son adolescence, ressenti une grande passion pour la liturgie et pour la musique liturgique. Durant 10 années, il a rédigé ce livre qui allie témoignage et réflexion, la seconde tirant sa substance des enseignements recueillis.

Le livre est composé de trois parties.
- La première est un voyage chronologique auquel le lecteur est convié au sein de plus de cinquante années de vie liturgique très variées et majoritairement très riches, un ensemble d’expériences qui peuvent constituer des sources d’inspiration pour des personnes engagées en liturgie.

- La seconde est consacrée à une réflexion sur la liturgie en général et sur la célébration eucharistique en particulier. L’auteur y met en lumière des dimensions qui paraissent souvent occultées alors qu’elles sont fondamentales afin que la célébration retrouve toute sa richesse spirituelle.

- L’originalité de la troisième est de croiser, à propos du chant liturgique, différents regards : une approche historique des prises de position du Magistère de l’Église depuis les Pères jusqu’au Concile Vatican II, le point de vue de quelques théologiens spécialistes de ces questions et celui de fidèles et de musiciens – chefs de choeurs et organistes – à partir d’interviews réalisés par l’auteur. Ce croisement permet de tendre vers une approche globale du chant liturgique issue de l’ensemble des acteurs.

Un livre nécessaire, enrichi de nombreuses citations, pour mieux comprendre tout ce qui se joue durant la célébration eucharistique. Un livre qui intéressera également les musiciens attachés à la qualité de la musique
à l’Église.

Du lutrin comme choriste à l’autel comme diacre, une riche expérience proposée au lecteur.
Éditions L’Harmattan décembre 2016.

____________________________________________________________________

Publié le 14/01/2017 @ 18:09  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Billet des 50 ans : À quoi sert un évêque ? - par SGA

Billet des 50 ans du diocèse de Nanterre

L'évêque, episcopos en grec, est garant de la vocation et de la mission de cette communauté de disciples du Christ. Il veille à ce que la communauté chrétienne qui lui est confiée remplisse sa mission. Successeur des apôtres, l'évêque est devenu responsable de l'annonce de la Parole de Dieu. Il a la charge d'un diocèse, sorte de département, représentation de l’Église universelle, afin d'aller faire des disciples de toutes les nations... en leur apprenant à observer tout ce que le Christ nous a prescrit. (cf. l'Évangile de Matthieu 28,19).

Selon le Concile Vatican II, « le Christ a donné aux apôtres et à leurs successeurs le mandat et le pouvoir d’enseigner les nations et de sanctifier et gouverner leur peuple en vérité » (Christus Dominus, 12). Le Christ a donné ce mandat aux successeurs des apôtres que sont les évêques.

Pour Mgr François Garnier, évêque de Cambrai :
… C'est quelqu'un qui essaye avec ses frères évêques, avec le pape, d'être aujourd'hui l'un des douze apôtres. Alors les apôtres, on connaît leurs qualités, mais on connaît bien leurs défauts aussi. Un évêque, c'est un homme comme les autres, qui n'a pas que des qualités. Un évêque, c'est un baptisé comme les autres qui doit se laisser convertir par le Christ, mais c'est celui qui a la charge de conduire l'Église locale qui s'appelle un diocèse.

Qu'est-ce que c'est qu'un évêque ? Quand je parle aux enfants, je prends une image sportive, le foot, parce qu'ils jouent tous au foot ou aiment le regarder, je prends l'image de l'entraîneur et de l'arbitre. En latin, on dit qu'un évêque est “promotor“ et “custos“. Promotor on voit ce que c'est : promoteur (entraîneur) - et custos (comme custode), c'est le gardien(arbitre).

Entraîneur : pour dire à chacun qu'il est vraiment essentiel dans le Corps, dans l'Église, un peu comme St Paul aux Corinthiens : c'est le membre qui se trouve ou qui se sent le plus petit, le plus faible qui doit être entouré de plus grands soins ; à condition qu'on s'entende bien. L'entraîneur doit faire en sorte qu'on s'entende bien ; une équipe où on ne s'entend pas, ça ne marche plus, ça ne gagne pas... et aussi comment avoir le même esprit, comment on ne passe pas du temps à se disputer.

Un évêque, c'est quelqu'un qui veut dire à chacun, à celui qui est riche, à celui qui est pauvre, à celui qui est en bonne santé ou non, homme ou femme, de droite ou de gauche... : "le Christ t'aime, il a besoin de ta conversion, il a besoin de toi, c'est bon pour toi, c'est bon pour tout le monde !"

Et puis gardien : c'est celui qui rappelle les règles du jeu. On a tous tendance à vouloir faire les règles nous-mêmes, chacun veut être infaillible, plus que le pape lui-même. Le gardien n'a pas un rôle facile ; il doit dire de temps en temps : ne fais pas ça, tu es en train de tout abîmer. Les excès des uns favorisent les excès des autres. Chacun ne fait pas sa vérité dans son coin. On a à servir la Vérité de l'Évangile dans son Église.

____________________________________________________________________

Publié le 14/01/2017 @ 18:04  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

AVOIR NOS PARTICULARITÉS ET AGIR ENSEMBLE ! - par SGA

AVOIR NOS PARTICULARITÉS ET AGIR ENSEMBLE !
« Être missionnaire », ensemble, dans la ville plutôt que seule dans son quartier, est une des vocations des trois paroisses : chacun fait partie d’une paroisse mais c’est aussi avec les autres que, fraternellement, nous nous enrichissons pour vivre davantage la mission. Pour les non-pratiquants ou pour les non chrétiens, nous sommes, tous ensemble, « la communauté chrétienne catholique ».

Cette communauté est animée par un curé, des vicaires et une Équipe d’Animation Pastorale (EAP) qui est, elle-même, composée de membres des Équipes Paroissiales de Coordination (EPC). Elle assure le lien entre les paroisses et travaille dans une logique de recherche de convergence, de respect de la subsidiarité, en prêtant attention à la progressivité de la mise en place.

En 2017, trois temps forts sont prévus : le triduum pascal, et, dans le cadre de l’année jubilaire des 50 ans du diocèse, le temps de la visitation entre paroisses à l’occasion de l’accueil de la statue de sainte Geneviève (du 27 février au 11 mars 2017) et le rassemblement diocésain du dimanche 11 juin 2017. Un site internet commun sera mis en place.

L’EAP a aussi le souci des 37.000 habitants du territoire des trois paroisses.

Bien que nos trois paroisses gardent leur identité propre, on peut découvrir la richesse du travail en commun, notamment dans certains domaines ou différents groupes. Ce sont :
- les groupes de Jeunes comme le scoutisme et l’aumônerie (cf. J3P n° 16), la messe « MAJES » (messe animée par les jeunes),
- les groupes de prière, ancrés dans l’une ou l’autre église mais ouverts à tous : Les veillées « Espérance », La prière du mercredi, les Cohéritiers du Christ, et d’autres... De même La Main tendue, Viens et Vois, ou Le Centre de préparation au Mariage (CPM) se tiennent dans un lieu unique et partagé. Les célébrations de mariage ont lieu dans une des trois églises, voire en province,
- le catéchuménat – un vivre ensemble en Église - a depuis toujours un fonctionnement d’accueil élargi : prière et réflexion en commun, avec un véritable accompagnement des catéchumènes ou confirmands dans leur paroisse, notamment lors de la célébration des sacrements de l’initiation mais aussi dans l’accueil de ces nouveaux baptisés ou confirmés,
- des conférences, les ateliers de la Foi du CETAD, le Mouvement Chrétien les Cadres (MCC), le Mouvement Chrétien des Retraités (MCR), les équipes Notre-Dame sont ouverts à tous, et se tiennent dans l’une ou l’autre des paroisses,
- les sessions Alpha-Couple, sont faites en relation avec l’église protestante Mennonite.

Dans les domaines économiques et matériels, beaucoup de points sont partagés dans un souci d’efficacité et de solidarité : hébergement et support des prêtres, support à l’aumônerie, actions communes (pèlerinages, JMJ, fêtes), le J3P…

Au-delà de ces sujets, les 3 conseils pour les affaires économiques se réunissent 3 fois par an et montent des coopérations : projet de mise en place d’une comptabilité générale partagée, support mutuel pour les payes, etc...

Quant aux mouvements d’église diocésains ou nationaux, dont le pilotage est extérieur aux paroisses, comme l’ACAT, le Secours Catholiques, le CCFD, les chantiers du Cardinal, la Fraternité Saint Vincent de Paul, ils ont leur représentation dans les paroisses et travaillent ensemble.

L’équipe du J3P

____________________________________________________________________

 

Publié le 10/12/2016 @ 16:34  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

QUE PEUT-ON FAIRE POUR L’ACCUEIL DES RÉFUGIÉS ? - par SGA

Répondant à l’appel du Pape à accueillir les migrants, un collectif est né il y a un an à Châtenay-Malabry. Ce collectif regroupe des personnes appartenant aux trois paroisses catholiques, à la communauté réformée de Robinson, à l’Église mennonite, à des associations laïques, ainsi que des personnes sensibles à l’importance de cet accueil.

Les chrétiens du collectif sont souvent amenés à se poser la question : « qu’aurait fait Jésus dans une telle situation ? »

Même si le projet initial d’accueillir une famille dans notre commune n’a pas encore été possible, nous nous sommes trouvés « sur le passage » de plusieurs familles lors de nos déplacements à Paris. Nous faisons un bout de chemin avec elles et tentons de soulager leur charge quotidienne, en leur fournissant des vêtements et des produits alimentaires, en participant à leurs dépenses d’hébergement en hôtel, et en les accompagnant auprès des services administratifs et de santé.

Parallèlement, nous avons apporté une aide financière à une famille syrienne installée à Châtenay-Malabry, qui a rencontré de grandes difficultés à la suite du décès du père. Aujourd’hui, l’un de ses fils vient d’arriver à Châtenay avec sa famille : comment pouvons-nous l’accueillir ?

Vous trouverez plus de détails sur notre action sur les sites Internet de Sainte-Bathilde et Saint-Germain : n’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt ou à rejoindre notre collectif.
Dominique Reymann : 06.98.66.65.54 ou dgreymann@club-internet.fr

Président de la Conférence des évêques de France (CEF) depuis 2013 et jusqu'en 2019, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, s'exprime dans Le Monde :
« L'accueil des réfugiés suscite des réticences, voire de l'hostilité, y compris chez les catholiques, même si beaucoup d'associations chrétiennes les aident. L'Église n'a-t-elle pas, elle aussi, des difficultés à se faire entendre sur cette question ?

Oui, on a du mal à se faire entendre. Cette réalité des réfugiés aussi est instrumentalisée.

J'ai un peu honte pour notre pays quand je vois que la petite Jordanie accueille 1,5 million de réfugiés, le Liban autant, quand la Grèce et l‘Italie font ce qu'elles peuvent depuis des années.

J'ai un peu honte, et pour des chrétiens encore plus s'ils n'arrivent pas à saisir ce devoir d'humanité que nous avons aujourd’hui, et ce devoir de fraternité pour employer le mot de la République, qui est aussi un mot chrétien.

Nous ne pouvons pas faire des incantations sur l'Europe, sur "le pays des droits de l'homme", et ne pas manifester le minimum d'accueil. Il y a une contradiction entre l'image que nous voulons donner de notre pays et la réalité.

Ne décrivons pas chaque réfugié comme un terroriste potentiel ! Ce sont aussi des talents qui nous arrivent. »

____________________________________________________________________

Publié le 12/11/2016 @ 17:07  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

LA MAIN TENDUE - par SGA

« Moi je ne t’abandonnerai pas » Josué 1,5Groupes/MainTendue/mainTendue.jpg
 
Chaque être humain est unique et son histoire lui est personnelle ; il n’en reste pas moins vrai que devant des épreuves comme le divorce, la séparation ou l’abandon, ceux qui les subissent ont besoin d’être accompagnés dans leur souffrance. Le Pape François, dans son exhortation apostolique post-synodale : « La joie de L’Amour » nous éclaire en soulignant qu’un discernement particulier est indispensable pour accompagner pastoralement ces personnes blessées.

C’est dans cet esprit que le groupe de « La Main Tendue » a trouvé sa raison d’être.

En effet, nous invitons tous ceux qui, traversant l’épreuve de la séparation, du divorce, de l’abandon, se posent des questions sur leur vie et seraient tentés, au travers d’un groupe de parole, de s’ouvrir aux autres pour partager leur expérience douloureuse.

Le groupe de parole, invite chacun à se dire et à s’exprimer sur les questions qui les taraudent ; même si les réponses ne sont pas immédiates, elles peuvent être suggérées par le témoignage d’un autre. Cet autre peut-être également le Christ, l’invité permanent de ce groupe. Ainsi chacun peut entendre au plus intime de lui même LA ou LES réponse(s) qui vont étancher sa soif et rassasier sa faim.

Depuis deux ans que le groupe a été créé, des thèmes très divers ont été abordés, tournant autour de la situation d’un séparé/divorcé qui recherche la lumière. Ainsi, nous avons pu réfléchi sur :
• « il parait que nous sommes créés pour le bonheur, que puis-je dire de ma vocation au bonheur ? »
• « la solitude, richesse ou pauvreté ? »,
• « mon divorce, un échec … ? » …

Ces thèmes sont pas une invitation à se poser la question : « Où en suis-je dans mon chemin de vie ? »

Le groupe se réunit tous les 2èmes mardis du mois. Un noyau de 3 à 4 personnes prépare le thème du jour, choisit l’évangile et le chant qui l’accompagne. Lors de la séance, l’animateur/modérateur donne la parole à chacun pour une expression libre dans une écoute bienveillante. Lorsque tout le monde s’est exprimé à son tour, la parole est donnée au Christ qui, à travers l’évangile que l’on médite pendant quelques minutes, fait résonner dans nos coeurs Sa Parole. Alors chacun s’exprime spontanément sur le mot, la phrase qui l’a le plus touché.

La richesse de ce groupe provient de sa diversité, composé de personnes d’horizons très variés mais complémentaires, cadres supérieurs, chômeurs, mère/père de famille ou sans enfants, récemment séparées ou divorcées depuis plus de 30 ans, vivant seules ou remariées, pratiquantes ou non croyantes.

De très beaux témoignages nous montrent que, quelle que soit la personne, le temps écoulé depuis sa séparation ou son divorce, un long chemin de réflexion a été parcouru :
• « je suis devenue la moitié de moi-même mais j’ai appris petit à petit à me réconcilier avec cette autre moitié que je ne connaissais pas vraiment »,
• « c’est l’occasion pour moi d’une nouvelle construction, plus solide »,
• « j’ai compris que je pouvais enfin donner et pas seulement recevoir »,
• « le vide laissé en moi par la séparation est devenu une soif d’aimer et d’être aimé »
• « la rencontre, c’est la richesse qui a comblé ma fragilité »,
• « je n’ai pas communié pendant 10 ans, en me réconciliant avec Dieu, je me suis réconcilié avec moi-même ».

Contact : Philippe Perrut 06 80 99 38 91 ou philippe.perrut@wanadoo.fr
Lieu de réunion : Paroisse Sainte-Bathilde - Châtenay-Malabry

____________________________________________________________________

Publié le 19/10/2016 @ 21:17  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ] SuivantFin
Rubriques

Fermer Année 2017

Fermer Année 2016

Fermer Année 2015

Fermer Année 2014

Fermer Articles 2011

Fermer Articles 2013

Fermer Articles Petit Germinal

Fermer Catéchisme

Fermer Films, Livres ...

Fermer Flash Liturgie

Fermer Nouvelles

Fermer Réactions

Fermer Témoignages



Archives

10-2018 Novembre 2018 12-2018
L M M J V S D
   01020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Derniers billets


^ Haut ^